Vin

Vin : astuces pour connaitre son acidité et sa qualité

Après un diner copieux, vous avez souvent l’estomac lourd. Pour cause, l’acidité du vin que vous avez bu n’est pas la bonne. En effet, il faut suivre certains critères d’acidité du vin pour bien finir le repas. Bien sûr, tout le monde n’est pas sommelier. Aussi, nous allons vous apprendre à détecter l’acidité du vin et à choisir un bon vin pour vos repas.

L’acidité du vin, c’est quoi ?

Vous ne le savez sans doute pas, mais l’acidité compte parmi les ingrédients essentiels du vin. Un vin sans acidité serait soit sucré, soit alcooleux ou soit tannique. Notez que l’acidité du vin se reflète à travers les saveurs et les arômes du fruit. Concrètement, c’est l’acidité du vin qui apporte le goût. L’acidité fait référence à la fraîcheur de la boisson. Aussi, un vin très frais ou sec est un vin très acide. La qualification d’acide est cependant péjorative. Un vendeur de vin ne qualifiera jamais son produit de la sorte. Il vous dira que le vin est sec. Aussi, il faut faire appel à votre salivation pour choisir le bon vin.

Sachez que l’acidité d’un vin vient des acides organiques naturels renfermés dans la vigne. Il s’agit plus précisément de l’acide tartrique. Plus présent dans le raisin que dans d’autres fruits, celle-ci est un élément spécifique. Dans certaines conditions, il est même possible d’ajouter de l’acide dans le vin. Cette astuce est surtout utilisée dans les pays des régions chauds. En France par exemple, les vins de la Bourgogne peuvent contenir des additifs acides. Cela dépend du fabricant.

Quoi qu’il en soit, l’acidité est indispensable pour le goût du vin. Il apporte la fraîcheur et l’équilibre dans le vin. Un vin qui n’est pas acide n’est donc pas vraiment bon.

Reconnaître un bon vin, les astuces

Outre l’acidité, il y a d’autres critères pour reconnaître le bon vin. Notez d’abord qu’un mauvais vin n’est pas un vin que vous n’aimez pas. Il y a d’autres points sur lesquels vous devez vous attarder. Vous saurez que le vin est bon quand il n’a pas de défaut. C’est le premier critère à prendre en compte. Ensuite, il faut se concentrer sur l’équilibre du vin. Ici, tout dépend du type de vin. Pour le vin blanc par exemple, il faut se pencher sur l’acidité et l’onctuosité. Cette dernière concerne le sucre et l’alcool dans le vin. Dans le vin rouge, l’acidité, l’onctuosité et le tanin.

Un autre critère que vous devez également prendre en compte, c’est la longueur du vin en bouche. Il s’agit ici du temps pendant lequel les arômes du vin restent dans votre bouche. Vous saurez qu’il s’agit d’un bon vin quand les aromes persistent dans la bouche. Dans le cas contraire, la qualité n’est pas vraiment au top.

Ce sont les critères utilisés pour choisir un vin qui accompagnera un repas. Néanmoins, si vous avez des doutes, demandez l’avis d’un sommelier. Il saura vous aider à choisir le meilleur vin pour votre repas. D’ailleurs, il pourrait vous apprendre à sélectionner le vin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut